Chers amis,

Cette section de notre site a pour but de vous tenir informés de nos activités.  


19 septembre 2021


Nous voici aux portes de l’automne.  Même si nous bénéficions encore de belles journées ensoleillées, même si les touristes sont encore nombreux à visiter les Pouilles, nous percevons de nombreux

changements qui annoncent le passage des saisons.  Bien sûr, il y a d’abord les premières pluies qui nous sont arrivées parfois accompagnées d’orages spectaculaires.  Cette eau du ciel, tant attendue, indispensable pour redonner vie à cette terre, pour que les olives puissent enfin se gorger d’eau et progresser vers la maturité, vers le temps des récoltes.  Ensuite, il y a la lumière.  Les jours s’écourtent sensiblement, la clarté du jour devient moins métallique pour prendre des teintes douces aux tons d’or.  Les chats passent de plus en plus de temps avec nous tandis que nous voyons apparaître les premières fleurs d’automne: le lys rose au parfum si capiteux, les premiers cyclamens et tant d’autres fleurs sauvages qui nous reviennent doucement au gré des pluies.  Bientôt, les couleurs fauves et ocres de la terre laisseront la place à un vert tendre ponctué de l’orange du soucis sauvage. Et puis, … et puis, il y a toutes ces odeurs, tous ces parfums si caractéristiques du sud que la pluie libère enfin et dont le vent se joue en un savant mélange de romarin, de figuier, de terre mouillée et de tant d’autres fragrances subtiles.


Dès la fin du mois d’août, nous avons commencé à préparer le potager pour l’hiver.  Nous avons progressivement enlevé les plantations d’été pour amener la terre au repos de l’hiver car depuis cette année, nous pratiquons la rotation des cultures.  Ainsi, sur les parcelles qui ont travaillé durant l’été, nous avons soit semé de l’engrais vert (pois sauvages, trèfle, moutarde, …) que nous faucherons avant floraison, ou nous avons apporté du fumier avant de les couvrir de paille.  Nous nous sommes ensuite occupé des parcelles qui se sont reposées durant l’hiver et nous avons planté ou semé différentes variétés de choux, du fenouil, des salades, des radis, des épinards, …  C’est beau de voir ces différents tons de vert, et puisque nous avons soleil et pluie, inutile de préciser que tout pousse très vite.


Parmi les fleurs que nous cultivons, la star du moment est incontestablement l’hibiscus géant qui en est à sa seconde floraison de l’année.  Nous avions aussi semé quelques graines au printemps dernier et déjà, la toute jeune plante n’a pas attendu pour fleurir à son tour.  Nous avons promis cette jeune plante à notre jardinier qui l’admire tant et nous ferons de nouveaux semis au printemps prochain car nous avons aussi trouvé des graines d’une variété d’hibiscus géant rouge-grenat.  Nous voudrions remercier nos amis qui pensent à nous amener des graines des fleurs qu’ils aiment.  Marcelle, Rosi, Antonella, Mariella, Paul … merci pour ces graines de vie et de beauté.


La dernière fois, nous vous parlions des récoltes d’amandes.  Nous avons tellement d’arbres que nous ne les connaissons pas tous.  Aussi, nous voudrions remercier notre ami Steven qui durant son séjour chez nous a exploré les amandiers aux alentours et a découvert que nous avons trois arbres d’amandes amères.  Ces amandes sont excellentes et très recherchées pour la préparation de certaines pâtisseries méridionales.  Pour notre part, nous avons préparé un amaretto qui devrait être prêt en octobre.  Encore une fois, nous ne pouvons que remercier la nature pour ce qu’elle nous offre.  Amandes douces, amandes amères, figues vertes ou noires, figues de barbarie, azeroles, … autant de richesses que nous (re)découvrons et que nous préparons de différentes façons pour les conserver.  Ainsi, l’été s’étendra un peu au coeur de l’hiver et puis, tout ça fait de très jolis cadeaux pour offrir à nos amis.


Début septembre, Johan a co-animé un atelier de danse avec trois amies.  L’objectif était de se connecter à « l’esprit du lieu » (le genius loci) et de lui donner forme par la danse.  En quelques jours seulement, une jolie chorégraphie est née de la conjonction entre le lieu, la nature et les danseurs.  Nous avons invité quelques amis pour présenter le résultat de cette expérience et nous avons prolongé l’expérience autour d’un petit repas tout simple et très convivial.


Nous sommes allés à San Vito dei Normanni, une petite ville du Salento, pour assister à l’un des derniers concerts du festival annuel de musique baroque.  Ce fut une très belle représentation mêlant musique, chant et danse d’époque magnifiquement interprétée en costumes historiques.  Avant le spectacle, nous sommes allés prendre un verre et nous avons beaucoup ri en découvrant la façon très originale qu’un restaurateur local a trouvée pour présenter son menu de poissons.  Les photos que nous avons prises parlent d’elles-même.  Et puis hier, nous sommes allés à Cisternino pour assister à un autre concert dans l’Eglise du village.  Il y avait relativement peu de monde pour applaudir ce qui s’est révélé être un petit bijou.  L’ensemble était constitué de quatre violoncellistes et d’un contreténor qui ont exploré ensemble le répertoire baroque, classique et lyrique. 


Accueil de nos invités, nature et culture ont donc été les trois éléments essentiels du mois écoulé.